Bougeoirs candélabres argent massif

Bougeoirs candélabres argent massif, métal argenté, bronze argenté

FAQ

Comment se passe la livraison ?

Celle ci est effectué par la poste (livraison contre signature avec assurance perte ou avaries) En Colissimo recommandé pour la France Métropolitaine En Colissimo International pour les autres pays Les délais sont en général de: 2 jours ouvrables pour la France 3 à 5 jours ouvrables dans la CEE 5 à 8 jours ouvrables vers les États-Unis hors délai d’éventuelle rétention en douane.

Comment se passe le paiement ?

Vous pouvez régler par  Carte Visa MasterCard PayPal Virement bancaire Vos achats sont sécurisés grâce au cryptage SSL. J’ai choisi la certification SSL Let’s Encrypt. C’est pour vous l’assurance de commander sans risque et en toute confidentialité

De quelle garantie puis-je bénéficier ?

Vous bénéficiez de la garantie légale applicable à l’ensemble de mes produits Un problème de livraison, rétractation… ? Pas de soucis, je vous invite néanmoins à prendre connaissance des différentes dispositions prévue par mes conditions générales ainsi que de vous reporter à la rubrique “Autre” du titre “Généralités” en bas de ce site.

La couleur de l’abat-jour ne me semble pas correspondre exactement à celle de la photo sur le site ?

Les photos des objets présentés s’efforcent de respecter au mieux la réalité des couleurs. il se peut toutefois que de légères différences de teintes dans les couleurs apparaissent par rapport à l’original ceci pouvant être dû à la résolution de l’ordinateur. De la même façon, il convient de savoir que des irrégularités ainsi que des variations d’aspect peuvent apparaître sur les tissus. Celles ci sont non seulement normales, mais en plus inhérentes à la qualité des soies 100% et font partie du caractère naturel de ce tissu.

Quelques mots à propos des bougeoirs

Quelques mots à propos des bougeoirs

Les Bougeoirs anciens

Parmi les différents styles, il peut être parfois un peu difficile de se repérer à travers les grandes périodes que sont le 17 ème, le 18 ème et le 19 ème

Le 17 ème

Il va de Louis XIII à la première moitié du règne de Louis XIV.

On est sur un style sobre, droit, voir même un peu rigoureux, sans fantaisie.

Le 18 ème

  • Il commence sur la deuxième partie du règne de Louis XIV pour s’achever avec le début du Directoire, passerelle vers le 19 ème.
  • A l’intérieur de cette période , le style n’est plus seulement utilitaire, il devient un élément de décoration. Les motifs sont riches et bien exécutés.
  • Vont se succéder, le style régence qui est un peu un compromis entre le style Louis XIV et le style Louis XV et où se dégage plus de légèreté et d’élégance dans les lignes
  • Sous Louis XV il y a plus d’exubérance, de richesse et d’originalité avec le style rocaille par exemple, le bronze est plus finement ciselé.
  • Sous Louis XVI on revient vers des lignes plus simples avec plus de légèreté, un peu moins ostentatoires.

Le 19 ème

L’Empire, Restauration, Louis Philippe et Napoléon III sont ceux qui caractérisent le 19 ème, à savoir des lignes plus strictes sauf sous Napoléon III ou l’on revient à un style très travaillé au niveau de l’ornementation.

Et les bougeoirs dans tout cela

Le chandelier voit le jour au moyen âge. Il permet à l’époque de fixer une chandelle.

Etymologiquement un bougeoir est un petit chandelier, sans fût qui sert de support à une chandelle ou une bougie ce qui fera de lui avant tout un bougeoir portatif .

Celui-ci est bas de préférence et à plateau, lequel est destiné à recueillir la cire. Un anneau ou une poignée (prise) permet de mieux s’en saisir. Concernant cet objet, on parle aujourd’hui de bougeoir à main.

Avec le temps et selon sa taille et son usage, le chandelier devient bougeoir, flambeau, candélabre ou girandole…

Jusqu’au 17 ème, Il peut être percé de trous, pour faciliter l’extraction de la bougie fondue et d’un dispositif permettant de remonter la chandelle en suif au fur et à mesure de sa combustion.

Cette matière était à l’époque la plus couramment utilisée car les bougies de cire étaient relativement onéreuses et plutôt réservées aux classes les plus aisées.

Les bougeoirs ou flambeaux sont le plus souvent en laiton ou en bronze. Ils sont composés d’un fut cannelé ou à facettes reposant sur une base carrée ou octogonale. La ligne est très sobre.

A partir du 18 ème, les formes s’affinent et deviennent beaucoup plus élégantes avec les ornements que l’on connait aujourd’hui. 

Le bougeoir est constitué de trois parties, la cloche ou base, le fut et le Binet qui se vissent entre elles au moyen d’un filetage réalisé à la main, le plus souvent irrégulier. Les fûts sont souvent montés en deux parties qui étaient assemblées à partir de deux pièces identiques, fondues dans des moules en fonte, selon une technique dite de fonte à la coquille, et ensuite soudées entre elles.

Dès le 19 ème, le filetage au pied du fût a été usiné et présente un filetage beaucoup plus régulier. Au niveau du style et sous l’empire notamment les lignes redeviennent plus strictes avec un retour au néoclassicisme. En revanche, sous le second empire le style est largement revisité.

sit id Sed et, Phasellus quis, porta.