Lustres en bronze et cristal

Actuellement à la vente

Lanterne ancienne

Lustre de boudoir

Lustre en cristal à 15 feux

Lustre en cristal à 20 feux

Vendu récemment

Lustre en bronze doré XIX ème

Lustre en bronze et cristal

Lustre en bronze et cristal de style Louis XVI

Lustre Marie-Thérèse à 6 feux

A quelle hauteur fixer un lustre (à partir du sol)?

  • Au dessus d’une table de salle à manger, à partir de la terminaison du lustre (bas de la boule par exemple), comptez environ 1,50 m à 1,60 m. pour des lustres en bronze et cristal

  • Dans un hall d’entrée ou un salon prévoir entre 1,90 m à 2 m de façon à ne pas gêner le passage.

Voir illustration en photos ci-dessous

Lustre installé dans un appartement aux jardins du Luxembourg à Paris

A Saint Didier aux Monts d’Or en région Lyonnaise

Lustre en bronze et cristaux en région nantaise

Quelques mots à propos des lustres

Lustres en bronze et cristal

A l’époque du Moyen Âge, les lustres étaient en bois avec un certain nombre de branches. Ils étaient suspendus au bout d’une chaîne ou d’un filin et on devait les monter et les descendre matin et soir afin d’allumer ou éteindre les bougies qui étaient placées sur des branches.

À partir du XV ème siècle, la structure change et les formes se modifient. Ils deviennent beaucoup plus grands et leur taille devient synonyme de luxe et de richesse.

Dès le XVIII ème, les lustres hollandais, qui étaient très en vogue au XVII ème siècle sont passés de mode en France , car ils ne correspondent plus à ce que recherche l’aristocratie. C’est avec Louis XV qu’ils s’habillent de pendeloques en cristal qui reflètent les douces  lumières  de la bougie. De premières pièces magnifiques font leur apparition mettant en exergue leur magnificence et la splendeur de la France.

Dans le courant du XIX ème siècle, les lustres à gaz commencent à apparaître et progressivement les bougies sont remplacées par des ampoules.

Aujourd’hui les lustres ne sont plus seulement destinés à éclairer mais deviennent des éléments à part entière de la décoration.

Leur beauté est sublimée par la qualité des bronzes, de leurs ciselures mais également par les cristaux d’ornement qui peuvent être en cristal de bohème ou de baccarat la réfraction de la lumière caractérisant leurs qualités respectives.

Quelques conseils concernant l’éclairage

La pièce dans laquelle on passe généralement le plus le temps est souvent le salon. C’est donc la raison pour laquelle le choix d’un luminaire doit être murement réfléchi.

Selon les activités, le temps que l’on y passe l’éclairage doit pouvoir s’adapter à ses besoins.

1. Varier les sources

Si l’on recherche à créer une ambiance chaleureuse, le soir notamment, il importe de multiplier le nombre de point d’éclairage ainsi que d’utiliser plusieurs supports, bougeoirs, appliques, lustres, lampadaires. C’est de plus le moyen de donner vie à la pièce  en lui permettant de varier l’éclairage en fonction de l’usage et de l’instant dans lequel il est utilisé, lecture ou usage festif.

2. Trouver l’implantation appropriée

Les lampes doivent être installées judicieusement afin de ne pas laisser de zones d’ombres. Si l’on veut trouver une belle harmonie il faudra donc trouver un équilibre entre des sources lumineuse au plafond telles que les lustres et des petites lampes d’appoint disséminées sur des meubles en divers endroits de la pièce.

4. Choisir la température de couleur adaptée

L’autre élément déterminant dans le choix de vos ampoules est la température de couleur. Cette variable est exprimée en degré Kelvin (K) et détermine l’aspect chromatique de la lumière. Plus la valeur est faible, plus la lumière sera chaude . Evitez d’utiliser des ampoule d’un niveau supérieur à 2700 K. Des niveaux supérieurs sont plus adaptés à des locaux industriels qu’à votre intérieur. Les LEDS d’aujourd’hui permettent de beaux éclairages pour une consommation et un usage optimal

5. Varier l’intensité lumineuse

Afin d ‘adapter l’intensité lumineuse de votre luminaire en fonction de l’heure ou de l’usage que vous allez en faire, ambiance déco ou éclairage pure et dur, je vous conseille d’uionstaller des variateurs de leumières. Ceuc-ci sont auhjourdui le plus souvent intégrer avec l’interrupteur ce qui minore le  cout pour la transformation.

6. La domotique

Si la quantité de lampes à allumer et à éteindre vous rebute, pensez à la domotique. Il existe aujourd’hui des prise télécommandées que l’on peut installer à moindre frais.

7. Une lumière tamisée

Pour obtenir une ambiance harmonieuse. Les abat-jour vous préserveront toujours de l’agressivité de la lumière tout en apportant une touche décorative.

nec ut velit, sed Nullam diam leo. venenatis, risus